Qui sommes-nous ?

Biosimilaires est un cercle de réflexion qui s’est donné comme objectif de porter à l’attention des acteurs de santé et des médias les enjeux des médicaments biosimilaires. Il a pour vocation d’aborder les enjeux sociétaux, scientifiques et médicaux liés aux médicaments biosimilaires et notamment ceux liés à la prise en charge des patients à leurs parcours de santé. Patients et leurs associations, professionnels de santé et leurs représentations, producteurs de produits de santé et de services en santé, institutionnels dans leurs dimensions diverses (politiques, administratifs, payeurs, organisateurs, régulateurs, etc.), tous sont invités à participer et co-construire de nouvelles réflexions.

 

Biosimilaires a également comme objectifs :

  • créer ou renforcer les échanges qui peuvent déjà exister entre les acteurs de santé
  • créer et développer les conditions du débat public autour de la question du biosimilaire
  • produire des éléments de réflexion et des propositions concrètes afin d’interagir avec les décideurs professionnels, économiques ou politiques
  • enrichir la réflexion française sur les médicaments biosimilaires par les expériences et réglementations européennes et internationales.

 

Biosimilaires n’est ni un syndicat, ni une organisation ou association professionnelle, ni un groupement composé uniquement d’industriels. Il a donc vocation à s’ouvrir à d’autres membres, professionnels de santé, entreprises, sociétés savantes, associations, économistes, politiques… qui partagent son intérêt pour le sujet. Il est organisé autour de trois instances :

  • le cercle des initiateurs, constitué à son origine par des entreprises du médicament productrices de biosimilaires ou en assurant la commercialisation et composé d’Amgen, Boehringer Ingelheim, Pfizer, Sandoz et Teva à la date de constitution du think tank
  • les membres, issus de la société civile en santé et à ce titre pouvant être des représentants légaux (ou les personnes qu’ils auront désignées) d’associations de professionnels de santé, de patients, parlementaires, journalistes, sans que cette liste ne soit exhaustive
  • le secrétariat général, assuré par nile, agence conseil en affaires publiques dédiée aux acteurs de santé.